Tango Rhapsody

Court métrage chorégraphique de tango pour 5 danseurs professionnels et 18 danseurs amateurs

 

Début 2019, l’envie est née de fusionner les capacités expressives du tango dansé, du cinéma et de la musique pop-rock pour créer un objet à la croisée des arts. Dans la perspective de décupler la puissance des chorégraphies, nous avons invité dans le projet Marie Quilly & Sebastian Ovejero (danseurs de tango, compagnie Tres Pugliese) et Laetitia Couasnon (danseuse contemporaine, compagnie Banc public), ainsi que 18 danseurs de tango amateurs, ajoutant une dimension humaine à l’aventure.

Autour de ce mélange de personnalités et d’expériences diverses, nous avons inventé une nouvelle vision du tango, nous abstrayant de la fascination des figures pour montrer la personne et le groupe dansants. Nous montrons ce que souvent l’on cache ou ignore : les émotions du danseur, l’alternance de tension et d’apaisement, les hésitations, la détermination, les doutes, la douceur, tout ce qui s’exprime au cours du mouvement dès lors que l’on regarde au-delà des pas.

Les images de ces corps et de ces visages saisis au cœur du geste occupent l’écran en réponse aux variations d’intensités de ce classique de la musique populaire qu’est Bohemian Rhapsody. Nous interrogeons le texte de Freddy Mercury pour en extraire la rencontre métaphorique manquée entre un homme et le monde qui l’entoure, à l’image du personnage de L’Étranger de Camus et de son incapacité à s’intégrer à son environnement.

Par la création de ce court-métrage, nous menons une expérience nouvelle : sortir de notre pratique habituelle, partager nos envies de découvertes avec d’autres amoureux du tango, faire découvrir le potentiel chorégraphique de cette danse à des habitués de la milonga, et présenter ce film comme un témoin de ces moments d’explorations et de liberté.

Fabien & Fanny, mai 2019